Acquisition de fichiers audionumériques

 

  1. Sur ce site avec les chants proposés,
  2. Les sites qui proposent des partitions gratuites pour le chant sur internet.
  3. Sur quelques banques de sons :

 parmi la liste des

 

 

 

 

Acquisition de fichiers midi

 

 

  1. Sur ce site avec les chants proposés,
  2. Les sites qui proposent des partitions gratuites pour le chant sur internet.
  3. Sur quelques banques de sons :

La banque de sons FXMania met également à disposition des fichiers MIDI .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette rubrique est conçue pour vous aider à choisir parmi les logiciels dédiés à la musique celui ou ceux qui vous sont nécessaires. Pour des fonctions similaires, une multitude de programmes sont proposés, plus ou moins faciles à utiliser. Corpsyphonie vous propose d'explorer ce domaine si particulier.

Les logiciels de musique

 

Les logiciels de musique sont avant tout des logiciels informatiques qui manipulent des fichiers informatiques.

 

Les fichiers informatiques utilisés par les logiciels de musique peuvent être classés en deux catégories :

  1. des fichiers resultant de la numérisation des sons (bruits anbiants, voix, musique ...) qu'on appelent :

fichiers audionumériques,

  1. des fichiers structurés  renfermant des consignes diverses ayant trait à la musique qu'on appelera :

fichiers de commandes musicales.

En premier lieu, il convient par conséquent d'examiner et bien différencier ces deux types de fichiers.

 

Les fichiers audionumériques

Pour un fichier audionumérique (ou tout autre fichier multimédia), il faut distinguer :

  1. le format du fichier, on parle alors de conteneur
  2. et le format du codage, on parle alors de codec (pour codage/decodage)

Sans entrer dans les détails de la numérisation des sons, il faut comprendre que la qualité de celle-ci dépendra du nombres de bits utilisés pour le codage (on parle d"échelle de quantification : 8, 16 ou 24 bits) et de la fréquence d'échantillonage exprimée en kHz. La référence en la matière est la qualité CD obtenue avec une quantification de 16 bits à la fréquence de 44,1 kHz.

Les formats de fichiers audionumériques

Le format RAW :

en audio numérique, on parle de fichier RAW pour désigner un fichier contenant pour seule donnée un flux audio non compressé (PCM voir plus loin).Ce format n'inclus aucune métadonnée sur les caractéristiques du flux. Le logiciel qui l'utilisera devra les acquérir par ailleurs.

Le format WAV (ou WAVE) :

ce conteneur (fichier en .wav) contient le plus souvent de l'audio formaté sans compression avec des fréquences d'échantillonage et des résolutions variées. Sur MacOS, l'équivalent du format WAV est le format AIFF (.aif).

Le format Ogg :

c'est un format ouvert, libre et dégagé de tout brevet, issu de la fondation Xiph.org. Ce conteneur peut contenir des flux audio réversible (FLAC) ou non réversible (Ogg Vorbis, Opus), des flux audio parlé et des flux vidéo. Le fichier .ogg  peut contenir ces flux séparément ou en combinaison.

Le format WebM :

 c'est un format multimédia ouvert, principalement destiné à un usage sur le web et supporté par les navigateurs récents. Il peut contenir des flux audio réversibles au format de codage Ogg Vorbis.(fichiers .webm)

Le format MP3 :

 c'est un format de fichier destiné à contenir un flux audio compressé au format mp3 . En tant que conteneur, il renferme les informations sur le type de compression (constant ou variable), le taux de compression, le débit, la fréquence d'échantillonage, l'encodeur utilisé, ...

Autres formats  : RIFF, BWF, AIFF, CAF, ...

Les formats de codage audionumérique

Format de codage audionumérique non compressé

Le format de codage PCM (Pulse Code Modulation en français Modulation d'impulsion codée) : ce n'est autre que l'encodage numérique du signal audio obtenu par échantillonage et quantification.

Pour se repèrer par rapport aux formats compressés qui suivent, la taille d'un flux audionumérique non compressé de qualité CD stéréo  ( 2 pistes, 16 bits, 44,1 kHz) sera :
pour une seconde : 2 x16 x 44 100 =  1 411 200 bits soit 176 400 octets
pour une minute : 60 x 176 400 = 10 584 000 octets  soit environ 10,09 Mo
pour une heure : environ 605,6 Mo

Formats de codage audionumérique compressé mais réversible

Le format de codage FLAC (Free Lossless Audio Codec) : c'est un format de codage libre avec compression sans perte, c'est à dire qu'il n'enlève aucune information à la source originale. Il obtient des taux de compression de 30 à 70 %. Ce format est très apprécié pour l'archivage ; par contre les fichiers FLAC sont environ 3 à 5 fois plus volumineux que les fichiers MP3 et il n'est pas lu par tous les baladeurs numériques. C'est un bon compromis pour écouter un son de qualité sur son smartphone ou son baladeur s'il le permet.

Le format de codage ALAC (Apple Lossless Audio Codec) : c'est le format équivalent au format FLAC pour matériel Apple à utiliser dans l'environnement iTunes avec des appareils Apple (Ipod, Iphone, ...)

Formats de codage audionumérique compressé non réversible

Le format de codage MP3 (MPEG-1/2 Audio Layer 3) : c'est le format le plus connu et le plus utilisé. Les flux mp3 se retrouvent dans le conteneur MP3 et dans des conteneurs multimédia.

Depuis 2017, les brevets concernant le mp3 sont arrivés à échéance et le format de codage est donc ouvert et libre de droits (par contre les programmes utilisant ce format ne sont pas forcément libre). Le codec LAME MP3 Encoder est libre et utilisé dans de nombreuses applications.

Le MP3 permet un taux de compression (par rapport à un CD à 1411 Kbits/s) jusqu'à 176 en 8 kbits/seconde, mais la qualité devient vite médiocre en dessous de 128 kbits/seconde. La qualité optimale est obtenue avec un débit de 320 Kbits/s mais le taux de compression n'est plus que 4,4. Un bon compromis est obtenu avec un débit de 192Kbits/seconde et par conséquent un taux de compression de 7,35 et il ne faut pas descendre en dessous de 128 Kbits/s soit un taux de compression de 11 (qualité Podcast radio). Ces taux de conversion ont été calculé à débit constant (CBR Constant BitRate). Il est possible de jouer sur un autre mode d'encodage :

        • Le VBR (Variable BitRate) : le débit varie plusieurs fois par seconde en vue de maintenir une qualité d’écoute théoriquement constante au sein de la musique
        • L’ABR (Average BitRate) : l’encodeur se sert d’un débit moyen et tolère des variations pas trop importantes autour dudit débit (± 10%).

 

Le format de codage Ogg Vorbis : c'est un format libre et ouvert développé par xiph.org, réputé plus performant que le MP3 à taux de compression égal.

Le format de codage AAC (Advanced Audio Coding) : c'est un format de compression utilisé par Apple et adapté à cet environnement.

Le format de codage Opus: Opus remplace peu à peu Vorbis pour les nouvelles applications et différents tests d'écoute en aveugle l'ont jugé supérieur à tous les autres formats audio à tous les débits, y compris MP3 et AAC. site web : http://www.opus-codec.org/

Le format de codage WMA (Windows Media Audio) : c'est le format de compression audio  créé par Microsoft et utilisé par le logiciel Windows Media Player. Ce format offre la possibilité de protéger dès l’encodage les fichiers de sortie contre la copie illégale ( DRM Digital Rights Management). Ce format est lisible sur de nombreux baladeurs.

Autres formats de codage : si d'autres formats de codage existent ou ont existé, nous nous bornerons ici au plus utilisés et plus significatifs.

 

Les fichiers audionumériques sont principalement utilisés par :

 

Les fichiers de commandes musicales

Les fichiers MIDI

Les fichiers MIDI  répondent aux objectifs qui sont les leurs : échanger des données musicales entre différents matériels en utilisant un "langage" composé uniquement de messages de commandes :

Le protocole définit des messages pour déclencher et arrêter des notes de musique en y associant des indications pour indiquer si la note doit être jouée plus ou moins fortement. D'autres messages permettent de commander des paramètres de jeu (comme le volume, l'intensité du souffle, le réglage d'effets, etc.) ou encore la modulation de la hauteur, ... La plupart des messages contiennent un identifiant de canal, permettant ainsi de multiplexer 16 canaux pour commander plusieurs instruments et certains messages assurent la synchronisation de l'ensemble.

rédaction en cours

Les fichiers de notation musicale

Les fichiers de notation musicale répondent aux objectifs qui sont les leurs : décrire les signes qui sont sur une partition afin de pouvoir l'imprimer ou au moins la visualiser :

Les informations contenues dans les fichiers de notation musicale sont à la fois des informations musicales : portées, clés, notes de musique, silence, tempo, parole, ... et des informations de mise en page. Comme les fichiers MIDI, ils ne renferment aucun son et contrairement à un fichier MIDI aucune commande adressée à un autre matériel qu'une imprimante ou un écran.

Le format des fichiers de notation musicale diffèrent selon le logiciel qui sera employé : .mus ou .musx pour Finale, .sib pour Sibelius, .enf pour SmartScore, .mscz pour MuseScore, .cap ou .capx pour Capella, etc. Ce sont des formats propriétaires.

Le format MusicXML est le format recommandé pour partager les partitions entre les différents logiciels de notation musicale. Il est supporté par la plupart d'entre eux. Il existe également un format compressé du format MusicXML, le format MXL, mais celui-là est beaucoup moins supporté.

Les fichiers MIDI et les fichiers de de notation musicale sont différents

 Il ne faut pas prendre un éditeur de partition pour un éditeur de fichier MIDI.

 Les fichiers MIDI sont conçus à des fins de lecture et d'interprétation.

Les fichiers de notation musicale sont conçus pour la mise en page et renferment des informations de formatage, d'ornement, d'armures, d'articulations, etc.

 

Les fichiers MIDI peuvent être interprétés en fichier audionumérique.

voir les convertisseurs MIDI vers MP3.sur le site du CNET

Il est possible également d'utiliser un éditeur ou un simplement un lecteur audionumérique si celui ci permet d'importer les fichiers midi.

Corpsyphonie proposait autrefois d'utiliser winamp :

Midi à sa porte ou comment convertir un fichier MIDI en fichier audio ( mp3, wav, ...)

Les fichiers audio ne peuvent pas être convertis en fichier MIDI.

Même si il y a eu des tentatives (http://www.forum-mp3.com/c2_p1_n285_-Conversion-de-wav-en-midi.html), il n'y a pas encore de logiciels capable de reconnaître les insrtuments, les notes, avec tout ce qui fait la richesse d'un bon fichier MIDI.

 

Les fichiers de commandes musicales et les fichiers MIDI sont principalement utilisés par :

 

Les Stations de Travail AudioNumérique (STAN) (en Anglais DAW pour digital audio workstation) intègrent de plus en plus les fonctionalités des différents logiciels.